Nous sommes choqués par la décision du président russe d’envahir l’Ukraine. Nous condamnons cette guerre qui fait de nombreuses victimes civiles et exigeons un cessez-le-feu immédiat et le retrait des troupes russes.

Nous sommes solidaires de Ukraine. Nous exprimons notre solidarité avec l’Ukraine et le peuple ukrainien confronté à une catastrophe humanitaire. Nous condamnons en particulier le ciblage délibéré ou accidentel d’institutions civiles, comme l’ont montré les images de bombardements d’un orphelinat, d’un jardin d’enfants, d’un hôpital, etc.

Nous exprimons également notre solidarité avec le peuple russe et avec les Russes hors de Russie, qui seront, eux aussi, très fortement touchés par cette guerre. C’est une guerre du gouvernement russe et non du peuple russe.

Nous sommes très préoccupés car il s’agit d’une grave violation du droit international qui aura un impact extrêmement négatif sur la sécurité et la démocratie en Europe et dans le Monde.  Cette guerre affectera fortement les efforts multilatéraux engagés dans la crise sociale et économique causée par le COVID-19, la crise climatique en cours et la réalisation des Objectifs de développement durable (ODD) – notamment à cause de l’augmentation des dépenses militaires.

La priorité est d’arrêter la guerre maintenant. Cette guerre démontre également l’urgence de créer un ordre de paix européen et mondial, avec moins et non avec plus d’armes. Il existe un danger de spirale de militarisation. L’augmentation des dépenses militaires n’est pas la solution. Cela commence par le langage que nous utilisons, y compris la menace des armes nucléaires. Cela souligne l’importance pour tous les pays de ratifier le Traité d’interdiction des armes nucléaires (TPNW) le plus rapidement possible.

Cet ordre de paix doit inclure les intérêts de sécurité de tous les pays de la région et du monde – y compris de la Russie et de l’Ukraine. Aucun pays puissant ne doit être une menace pour les autres pays. Par conséquent, nous appelons la Russie, l’Ukraine, l’OTAN, les États-Unis, l’Union européenne et les autres pays à rechercher une solution politique durable et à long terme pour toutes les parties. Pour être clair : aucun intérêt, quell qu’il soit ne peut, en aucun cas, être une raison ou une excuse pour envahir un autre pays.

Nous appelons à une réaction forte de la communauté internationale :

  1. Exiger que la Russie et la Biélorussie arrêtent immédiatement leurs opérations militaires. Nous demandons à tous les pays de condamner l’agression en termes non ambigus.
  2. Mettre en œuvre des sanctions fortes visant l’élite et sa capacité à financer la guerre :
    a) Bloquer l’accès des 0,5 à 1% des Russes les plus riches à leurs avoirs étrangers.
    b) Arrêter les importations d’énergie en provenance de Russie, qui financent l’armée.
  3. Utiliser tous les moyens diplomatiques pour mettre fin à la guerre en respectant les choix démocratiques du peuple ukrainien ou autre.
  4. Soutenir les réfugiés qui fuient la guerre, respecter leurs droits fondamentaux, lever les exigences en matière de visa et accorder un passage sûr – y compris pour les non-Ukrainiens.
  5. Allouer d’urgence une aide humanitaire à l’Ukraine, soutenir les actions de la société civile et annuler les dettes ukrainiennes.

Nous appelons la société civile à :

  1. Descendre dans les rues du monde entier pour réclamer la paix et exprimer notre solidarité avec l’Ukraine, par exemple devant les ambassades russes.
  2. Lancer et participer à des campagnes en ligne, rejoindre #WeStandWithUkraine en partageant des informations, des vidéos de solidarité, etc. Envoyer des courriels, poser des questions aux politiciens en toute occasion sur les actions visant à arrêter la guerre.
  3. Organiser et fournir une aide humanitaire à la population ukrainienne et aux réfugiés – et établir des liens avec les diasporas ukrainienne et russe dans les différents pays.
  4. La vérité est toujours la première victime d’une guerre. Informez-vous et soyez conscients du niveau élevé de désinformation. Vérifiez les sources. Vérifiez ce que vous partagez.

#WeStandWithUkraine


Le Global Call To Against Against Poverty (GCAP) est un mouvement mondial regroupant des coalitions de la société civile dans 58 pays et 11 000 organisations membres. GCAP soutient les personnes dans leurs luttes pour la justice et rassemble les personnes et les organisations pour remettre en question les institutions et les processus qui perpétuent la pauvreté et les inégalités dans le monde, pour défendre et promouvoir les droits de l’homme, la justice entre les sexes, la justice sociale et la sécurité nécessaires à la dignité et à la paix de chacun.

Contact : Ingo Ritz, Directeur ingo.ritz[AT]gcap.global