Le 25 septembre 2015, les 193 États membres de l’Organisation des Nations Unies ont adopté l’Agenda 2030 pour le Développement Durable. Le but, tel qu’il est écrit en haut de l’Agenda, est de transformer notre monde. L’Agenda est universel – pour tous les pays – que ce soit dans le nord ou le sud – pour mettre fin à la différenciation entre les pays en développement et développés. L’un des principaux principes de l’Agenda est de  «Ne Laissez Personne Sur le Chemin». L’Agenda contient 17 Objectifs de Développement Durable (ODD). Au cours du processus de préparation de l’Agenda, les coalitions nationales de GCAP dans 39 pays ont organisé des consultations au niveau local et national – impliquant les communautés et la société civile – pour développer les demandes, qui ont été portées aux gouvernements nationaux et régionaux et les processus mondiaux. Veuillez consulter le rapport global ici. Sur la base des consultations, GCAP a insisté sur la mise en place des inégalités au centre et la facilitation de la participation active des personnes à l’Agenda 2030 pour le Développement Durable. En 2015, avec des partenaires, nous avons mobilisé 32 millions personnes dans le monde entier pour agir contre la pauvreté, les inégalités et le changement climatique. Les Objectifs de Développement Durable (ODD) vont bien au-delà des Objectifs du Millénaire pour le Développement (OMD) et offrent l’espoir d’un avenir où les gens vivront en harmonie sur une planète sûre et durable. Contrairement aux OMD, les ODD comprennent des objectifs sur les inégalités, la paix, le travail convenable, la justice et la transparence, tout en aspirant pour mettre fin à la violence contre les femmes et les enfants, la traite des personnes et le changement climatique périlleux. Bien que GCAP se félicite de l’adoption de l’Agenda 2030, nous reconnaissons que l’Agenda est un compromis de 193 gouvernements. En collaboration avec l’Accord de Paris sur le Climat, il s’agissait d’une étape importante pour résoudre les problèmes les plus pressants du monde. Nous critiquons encore la faiblesse de la discussion sur les causes structurelles et profondes des inégalités et de la pauvreté. En particulier, il n’y a pas d’évaluation critique du rôle du secteur privé, qui n’est représenté que dans le cadre de la solution, même si les entreprises exacerbent souvent les inégalités, y compris les inégalités entre les sexes, la pauvreté et le changement climatique. GCAP continuera de contester les aspects structurels et les causes des inégalités et de la pauvreté. Nous allons tenir tous les acteurs en compte – y compris les gouvernements, le secteur privé et les institutions internationales, y compris les Nations Unies. Pour atteindre les ODD, les politiques qui favorisent l’égalité comme la justice fiscale, le travail convenable, les mesures distributives, la protection sociale et l’égalité de genre sont cruciales. GCAP travaille aux niveaux local, national, régional et mondial pour suivre la mise en œuvre des ODD afin de s’assurer que les pays atteignent les objectifs et dépassent les objectifs pour tous les groupes. GCAP se concentre sur une approche ascendante pour impliquer les gens et les gouvernements. Notre stratégie d’engagement avec ce cadre est capturée par l’expression «Localiser les ODD – Soutenir les Communautés Locales Luttant pour la Justice». Il s’agit notamment de collaborer avec des coalitions (notamment des ONG, des organisations de groupes de femmes, des groupes de jeunes, des syndicats), ainsi que d’autres groupes de circonscription et partenaires aux niveaux national, régional et mondial basé sur les travaux faits au niveau de base ou local. GCAP travaille sur l’ensemble de l’Agenda 2030, mais surtout sur « Ne Laissez Personne en rade » et les quatre ODD suivants:

Revues Nationales Volontaires

Chaque état membre de l’ONU fait rapport toutes les quelques années au Forum Politique de Haut Niveau pour le Développement Durable (HLPF). Les coalitions nationales de GCAP influencent les revues nationales volontaires (VNR) des gouvernements et préparent et contribuent aux rapports indépendants de la société civile. Voici quelques exemples: 2018 HLPF: Italie | Pakistan | Sénégal | Espagne | Zambie 2017 HLPF: Bangladesh | Inde | Japon | Népal – Rapport & Commentaires | Portugal | Contre-rapport Dalit 2016 HLPF: Philippines

Journée Mondiale d’Action – 25 septembre

Depuis l’approbation de l’Agenda 2030 le 25 septembre 2015, nous utilisons cette journée pour rendre les gouvernements responsables devant le public. Chaque année, nous exigeons la mise en œuvre de l’Agenda 2030 en se concentrant sur les inégalités et la participation des groupes socialement exclus. Le 25 septembre 2017, GCAP a initié, en coopération avec UN SDG Action Campaign, la Journée Mondiale d’Action – Act4SDGs pour marquer l’anniversaire des ODD. De nombreuses OSC du niveau local et national, ainsi que des réseaux régionaux et mondiaux de CSO se sont connectés pour que la journée soit un succès. Le 25 septembre 2018, la Journée Mondiale est devenue encore plus forte et nous prévoyons des mobilisations plus importantes en 2019 et 2020.

Renforcement des Coalitions – Coalitions Nationales, Régionales et Mondiales

National – de nombreuses coalitions nationales de GCAP coordonnent ou font partie de coalitions nationales sur le Développement Durable et les ODD. Ils comprennent différents secteurs de la société civile – qui travaillent sur les droits sociaux, environnementaux, climatiques et humains, les organisations de femmes, de jeunes, de personnes âgées, les syndicats, les différents groupes de circonscription en tant que personnes handicapées, les peuples autochtones, les Dalits. Exemples: Japon, Népal, Inde, Kenya, Sénégal, Espagne, Belgique, Argentine Régional – Les coalitions de GCAP, les coordonnateurs régionaux et les représentants ont cofondé plusieurs réseaux régionaux des ODD en coopération avec d’autres réseaux de coordination et de plaidoyer régionaux – avec des organisations régionales comme l’Union Africaine et Européenne et avec les organismes régionaux des Nations Unies.

Global – GCAP en collaboration avec des partenaires mondiaux et régionaux, a formé une alliance s’appelée Action for Sustainable Development (A4SD). Ensemble, nous coordonnons et affectons les processus à l’ONU autour du HLPF- en particulier les VNRs et aussi le processus de réforme du HLPF.